L'oiseau ici & ailleurs

11 octobre 2021

brenne octobre 2021: le vanneau huppé

Quinze jours. Nous avons quinze jours de retard... Si nous étions venus en Brenne il y a quinze jours, nous aurions pu admirer un groupe de cigognes noires, des spatules, quantités de chevaliers de différentes espèces, etc...

Mais en ce début octobre, rien de tout cela. Au contraire, peu d'oiseaux à se mettre sous" l'objectif"... Mais, ce n'est pas une raison pour bouder notre plaisir à voir quelques oiseaux.

Nous avons commencé notre matinée, peu après le lever du soleil, à l'étang Foucault, dans l'observatoire situé au "bout des pâturages". Nous savons que la lumière y est excellente au petit matin et que des oiseaux viennent souvent sur la rive idéalement située à l'ouest par rapport à notre poste d'observation. A chacune de nos venues, nous y avons fait de belles observations.

Et ce jour-là, ce sont des vanneaux huppés qui sont venus nous rendre visite. Je n'avais encore jamais pu en observer dans d'aussi bonnes conditions. Je trouve cet oiseau vraiment magnifique. Quelques photos.

vanneau huppé_5420

vanneau huppé_5432

vanneau huppé_5434

vanneau huppé_5437

vanneau huppé_5441

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un autre oiseau est venu chercher sa pitance sur la rive: un petit gravelot juvenile. On voit régulièrement des adultes sur cet étang. Peut-être y nichent-ils? Mais, jusqu'alors, on les a toujours vu de (trop) loin. Ici, les conditions étaient bien meilleures.

petit gravelot_5492

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Autre oiseau photographié: une grande aigrette en vol, passant devant nous. La lumière était moins bonne...

grande aigrette_5523

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dernier cliché: un colvert aux couleurs bleu violet éclatantes.

canard colvert_5530

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous avons tenté pendant un bon moment de photographier une des nombreuses alouettes qui vivent dans les pâturages autour de l'étang Foucault mais, elles sont difiifciles à approcher et à photographier en vol. J'ai bien obtenu des résultats mais, hélas, rien qui vaille la peine d'être montré. La prochaine fois...

Posté par victor-henrique à 17:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


10 août 2021

Brenne: août 2021 - partie 1 -

Nous avons profité de la première journée agréable après de longues semaines grises, froides et pluvieuses pour aller en Brenne. Même si le mois d'août n'est pas celui offrant le plus d'animation. Mais, la migration ayant déjà commencée, on peut toujours espérer des rencontres ... inhabituelles.

Voici la liste (quasi) exhaustive des oiseaux rencontrés.

Sur l'étang Foucault, très intéressant ces derniers temps au petit matin, on a pu observer l'essentiel des espèces vues ce jour-là.

D'abord des hérons et autres grands échassiers, quasiment tous (les chiffres entre parenthèses sont ceux de la journée):

- hérons pourprés (2);

- hérons cendrés (nombreux);

- hérons bihoreaux (2 adultes et un juvénile);

- hérons garde-boeufs (nombreux et dispersés dans les pâtures);

- spatules blanches (une bonne douzaine) - déjà présentes!!

- grande aigrette (nombreuses);

- aigrette garzette (nombreuses)

héron bihoreau_4930

héron cendré_5058

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La première photo est en fait une photo ratée... C'est ma toute première photo de la journée, ... faite avec des réglages pour la macro. Résultat: une photo très sous-exposée avec un petit fantôme blanc au milieu, le bihoreau. Je l'ai un peu éclaircie de façon à obtenir cet atmosphère un peu irréel, comme si prise par une nuit de pleine lune...

Ensuite des limicoles:

- vanneaux huppés (une dizaine)

- chevalier culblanc (au moins un);

- chevalier guignette (assez nombreux)

- chevalier gambette (un ou deux)

- bécassine des marais (2)

vanneau huppé_4948

vanneau huppé_4959

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

chevalier culblanc_4965

chevalier culblanc_5000

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les Laridés sont représentés par deux espèces:

- les mouettes rieuses (présentes mais discrètes)

- les guifettes moustacs ( bien présentes mais pas en très grand nombre. Le mauvais temps persistant?)

guifette moustac_5046

guifette moustac_5065

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous avons vu assez peu de juvéniles de guifettes. Le mauvais temps persistant, humide et froid, a dû ruiner de nombreuses couvées.

 

Nous avons vu trois Colombidés. Rien d'extraordinaire.

- des pigeons ramiers (nombreux)

- une tourterelle turque

- une tourterelle des bois.

Côté hirondelles, trois espèces dont deux en très grand nombre: l'hirondelle rustique et celle de rivage. L'hirondelle de fenêtre était plus rare, mais nous ne sommes pas allés dans les villages.

Enfin, mais j'y reviendrai dans la seconde partie: pas mal de martin-pêcheurs, quasiment un couple sur chaque étang visité.

Dans la second epartie, je vous parlerai des canrds et de l'étang de Sous.

 

 

 

28 juin 2021

etang des Landes: le temps des petits..

Vendredi 25 juin. On profite d'une fenêtre de beau temps pour aller inspecter l'étang des Landes. Nous sommes d'autant plus motivés qu'une alerte nous a signalé la présence de fuligules nyrocas, plusieurs individus, avec suspiscion de tentative de nidification. Ce serait une première exceptionnelle!!

Quand nous arrivons vers 7 heures, nous remarquons tout de suite que les canards semblent absents de l'étang. Et la suite de la journée confirmera cette première impression. Seuls 4 colverts - 1 mâle et 3 femelles(?) - puis, plus tard, une femelle non identifiée avec quatre jeunes seront observés en une dizaine d'heures...

canrds en famille_4531

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Apparemement, tout ce beau monde doit être en train de couver. Et, les nyrocas avec eux. Du moins nous l'espérons, car, à notre retour de vacances en août, nous reviendrons...

D'autres espèces sont plus avancées.

Les nombreux cygnes ont donnés naissance à des jeunes qui sont pour la plupart déjà "émancipés". Même si, comme pour beaucoup d'espèces, des couples sont très en retard avec de tout jeunes oisons (comment appelle-t-on les jeunes cygnes?).

cygne tuberculé- portrait d'un jeune_4454

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La surface de l'étang est surtout peuplée de foulques et de grêbes huppés (les castagneux doivent couver car aucun n'a été observé). Des poules d'eau aussi. Et tout ce petit monde se promène avec ses petits.

Un couple de grêbe huppé nous a offert un des plus beaux spectacles de l'étang. La mère promenait ses petits sur son dos.

grêbe huppé_4506

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

grêbe huppé_4509

grêbe huppé_4512

grêbe huppé_4513

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

poule d'eau - poussin âgé_4520

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les hérons sont nombreux et variés: hérons cendrés et pourprés, bihoreaux, grandes aigrettes et garzettes, hérons garde-boeufs. Les jeunes volent déjà.

A noter que les cigognes ne sont plus sur leur nid. Jeunes envolés ou nichée avortée?

héron garde-boeuf_4543

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et au-dessus de tout ce beau monde, des milans noirs qui régulièrement patrouillent.

milan noir_4525

milan noir_4547

11 juin 2021

Brenne: mai 2021 (2) mouettes et guifettes moustacs

Sur l'étang de la Sous - réserve de Chérine -, une petite colonie de mouettes rieuses s'est établie devant l'affut, légèrement sur la droite. C'est le moment de la couvaison. Pendant que certains (les femelles?) couvent, leurs partenaires sont posés juste à côté ou sur un tronc d'arbre.

mouette rieuse_4243

mouette rieuse_4248

mouette rieuse_4258

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mais difficile de rester en place. Aussi, souvent, l'un d'eux décolle puis revient (assez) rapidement, provoquant à chaque fois l'alerte parmi les couveuses.

Tous les couples? Non, l'un d'eux s'est installé légèrement à part, tout contre les roseaux, juste devant notre abri. Et ce couple est en avance sur les autres (plus tranquille?). Trois petits, bien en forme, se promènent sur le nid de branchages. Sous le contrôle d'un adulte. Celui-ci réagit aussi lorsqu'un oiseau survole le nid.

poussins de mouette rieuse_4244

mouette rieuse et ses poussins_4245

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Malgré une (longue) attente, nous n'avons pas assisté à un nourrissage... Dommage.

 

Si les guifettes nichent sur l'étang Purais, en compagnie de nombreux autres oiseaux, on les retrouve sur de nombreux étangs à la recherche de nourriture. Depuis nos "petites lucarnes" bien exigües, difficile de les prendre en photo tellement leur vol est capricieux et rapide. Surtout que le recul est très faible entre nous et la végétation.

guifette moustac_4170

guifette moustac_4194

 

 

 

Posté par victor-henrique à 15:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

01 juin 2021

Brenne: mai 2021 (1) Grêbes, canards et compagnie

En cette fin mai, la diversité est assez importante mais nombre d'espèces se font discrètes et rares parce qu'en train de couver.

Ce jour-là, quelques espèces tiennent le premier rôle.

Les grêbes à cou noir qui se tiennent souvent à distance du bord sont venus nous rendre visite sur au moins deux étangs. Tout aurait été parfait si le soleil avait bien daigné être dans le bon sens.

grêbe à cou noir_4092

grêbes à cou noir (couple)_4097

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les autres grêbes se sont rarement montrés. Pourtant ils sont bien là et sans doute en nombre. Même le huppé se montrait rarement à découvert. Et le castagneux ne s'est montré qu'une seule fois. Deux individus dont l'un est aussitôt reparti alors que le second a passé beaucoup de temps à faire sa toilette. Peut-être un passage de relais pour la couvée. Celui qui se toilette devant être celui qui vient de le faire.

grêbe castagneux_4259

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Petite remarque: un grêbe esclavon, phénomène très rare à cette époque de l'année et rare en général, était présent sur l'étang Foucault. Mais au fond de l'étang: donc trop loin.

Les foulques sont toujours présents en nombre. Je les aime bien. Je les considère un peu comme "les clowns de l'étang", toujours à causer, toujours prèts à se chamailler, toujours en mouvement. Je les ai d'autant appréciés cette fois qu'ils sont venus très proches de nous et y sont longtemps restés.

foulque macroule_4023

foulque macroule_4111

foulque macroule_4116

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Parmi les canards, seuls les canards "chipeau" et "nette rousse" se montraient en nombre . Et encore, seuls les mâles de canards "chipeau" ont été vus. Les canes sans doute couvaient...

canard chipeau mâle_4066

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

canard chipeau mâle_4079

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je ne les avait jamais vus d'aussi près, en plus avec une belle lumière du matin. Magique!!

Les Nettes rousses étaient présents sur tous les étangs et les seuls canards à (quasiment toujours) nager en couple. La lumière n'était pas excellente (au zénith) et ils ne se sont pas approchés suffisamment pour faire des photos du même niveau que celles des chipeaux.

nette rousse mâle en vol_3984

nette rousse mâle_4185

nette rousse couple_4198

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Plus rares sur les étangs de la Brenne, des échasses (environ 7 ou 8 individus) étaient présents sur l'étang Foucault.

échasses balnches en vol_3980

échasse blanche_4075


20 avril 2021

le merle noir et le lierre

Confinement oblige, nous nous contentons d'une balade en suivant la rivière. Cette promenade nous amène jusqu'au gros village de la commune (ici, on parle de "bourg" = le villageoù l'on trouve l'église, l'école -s'il en reste une! - et la mairie, parfois encore des commerces). A l'entrée, une zone piétonne, et, un arbre complètement recouvert de lierre attire notre regard. Parce qu'il y a beaucoup de monde au sein du lierre. Que des merles. Ils arrivent de toutes les directions, parfois de plusieurs centaines de mètres. Tous sont là pour se gaver des fruits du lierre.

merle noir_3603

merle noir_3608

Mais pas seulement. Ils repartent le bec chargé de trois ou quatre baies, en direction de leur nid sûrement...

merle noir_3601

merle noir mâle

C'est qu'il n'y a pas grand-chose d'autre à manger. Pas de fruits. Les insectes, avec le froid ces jours-ci, sont encore peu nombreux. Et le sol sec ne favorise pas la recherche des vers.

Ajoutons que les baies de lierre sont toxiques pour les mammifères et en particulier l'homme.

Posté par victor-henrique à 18:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

09 avril 2021

Voisins, voisines

Le jardin a ses habitués: ses locataires à l'année, ceux qui sont là unqiuement à la bonne (ou à la mauvaise) saison et ceux qui sont de passage.

Parmi les locataires à l'année, plusieurs couples de buses variables nichent dans le secteur mais un couple, chaque année, niche dans le petit bois qui commence au fond du jardin. On les voit pratiquement tous les jours. Mais rarement de près. Et encore plus rarement avec un appareil photo à portée de mains...

C'est pourtant ce qui s'est passé le 29 mars. L'une des buses est arrivée à faible altitude par le sud, remontant vers son nid. Elle est passée par dessus la maison et à seulement quelques mètres de moi. Trop proche même pour loger dans l'objectif.

buse variable_3501

buse variable_3502

buse variable_3504

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le 30 mars, travaillant au potager, j'ai entendu près de moi un chant que je connais bien et qui est parmi ceux qui pour moi signifie le retour du printemps: celui du rouge-queue à front blanc. Peut-être est-il là depuis quelques jours, mais c'est la première que je l'entends. Il chante depuis l'intérieur d'un amélenchier. Difficile d'en faire une photo. Elle vaut plus pour le témoignage que pour la qualité...

rouge-queue à front blanc_3507

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Depuis plus de 25 ans que nous habitons ici, nous avons vu l'explosion du nombre de pigeons ramiers, mais jamais nous n'avons vu dans le secteur la moindre tourterelle turque. Depuis le mois de mars, c'est chose faite. Un couple s'est installé dans le secteur et vient très souvent sur notre terrain. Où va-t-il nicher? Va-t-il réussir à  s'installer avec tous ces pigeons? Déjà les tourterelles des bois ne sont plus aussi présentes depuis cet "envahissement"... Affaire à suivre...

tourterelle turque_3513

Posté par victor-henrique à 13:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

24 mars 2021

Etang des Landes: mars 2021

Mars 2021. Journée ensoleillée et calme. L'étang est plein de vie avec de nombreux oiseaux dont beaucoup sont en couples, voire, pour certaines espèces, en train de couver.

Sur eau

Voici les espèces contactées:

- canards colverts en couple et en petite quantité

- canards filugules milouins en nombre, les plus nombreux sur l'étang (peut-être en couple?)

- canards fuligules morillons bien présents

- canards souchets en couple, une vingtaine environ.

- canards chipeaux en couple (moins de dix)

- canards pilets ( il reste quatre ou cinq individus)

- grandes aigrettes et hérons garde-boeufs, encore en nombre restreint

- hérons cendrés (au moins une quinzaine de couples dans la héronnière, en train de couver)

- une quinzaine de cormorans (vus de loin, mais surtout des jeunes)

- quelques cygnes tuberculés

- des foulques macroules en quantité

- des grêbes huppés en couples et nombreux, trois ou quatre grêbes à cou noir mais pas encore de castagneux

- des poules d'eau

Et,...ça doit être à peu près tout. Et c'est déjà pas mal! Des photos pour illustrer cela.

canard chipeau couple_3484

canard chipeau mâle_3481

canard colvert couple_3464

canrd souchet couple_3472

foulque macroule lumière du petit matin_3369grêbe huppé salutations couple_3386

grêbe huppé_3379dortoir_3394

poule d'eau_3458

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Sur Terre

Quelques espèces sont revenues mais ce n'est que le début. Des espèces qui ne s'éloignent pas beaucoup de la région.

Dans l'ensemble, les passereaux se sont montrés plutôt confiants, se laissant approcher.

Rien de bien original. Les habitués: mésanges bleues et charbonnières, pinsons des arbres, pouillots véloces (très nombreux), bergeronnettes grises, merles noirs, moineaux domestiques, rouges-gorges, fauvettes à tête noire (mâles déjà cantonnés et chantant), roitelet triple bandeau et j'en oublie sûrement...

cigognes blanches_3445

pinson des arbres mâle_3442C'est le seul nid de cigognes blanches que je connaisse en Limousin. Y en a-t-il d'autres? En tous les cas, ils sont encore extrèmement rares...

pouillot véloce_3433

roitelet triple bandeau_3404

fauvette à tête noire mâle_3373

moineau domestique mâle_3432

sittelle torchepot_3407

22 mars 2021

Monsieur Pivert toujours

Il y a toujours des osieaux dans le jardin: les nicheurs et les voisins. Quelquefois des "de passage".

Le pivert est un voisin mais... Si on ne peut pas dire qu'il soit discret, ni même difficile à voir, Monsieur Pivert est un farouche, toujours aux aguets. Pas vraiment le gars facile à approcher. Il vaut que ce soit lui qui se rapproche. Près, c'est rare.

Samedi un mâle est venu chercher des insectes (très) près de la maison. Nous étions derrière les baies vitrées mais, alors que d'habitude il s'envole en nous voyant, cette fois, il a continué sa besogne.

Bien sûr, nous avons compté nos mouvements. Impossible hélas d'ouvrir la vitre pour faire des photos de meilleure qualité. Mais, il faut "prendre" ce que le spectacle nous offre...

pivert mâle_3361

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On peut voir que c'est bien Monsieur et non Madame Pivert: la tache rouge sous l'oeil le prouve ( chez la femelle, elle est noire).

pivert mâle_portrait_3360

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sur cette photo, on voit la paupière de l'oiseau en train de se rabattre (ou se relever?). Ca lui donne un air un peu... endormi!!

pivert mâle_3356

Posté par victor-henrique à 17:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

19 mars 2021

brenne- mars 2021: tirons le portrait

Les mois se suivent et ne se ressemblent pas. Notre sortie de février s'était faite sous un beau ciel bleu mais la Brenne était bien vide. Mars, par contre, sous un ciel plombé, manquait cruellement de lumière mais pas d'oiseaux...

Et, oh! cerise sur le gâteau, de nombreux oiseaux sont venus "nous rendre visite". Etangs des Essarts, comme d'habitude...

Tout d'abord, une foulque macroule a passé sa journée à faire des va-et-vient devant l'abri, toujours très proche de la rive. Elle n'allait quà quelques mètres de nous, fouillait dans l'eau puis revenait en sens inverse. A tel point que mon fils a suggéré qu'elle essayait, en passant sans arrêt devant les paparasi (nous!) de devenir la star de la Brenne!

foulque macroule_3205

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Parfois, elle sortait de l'eau pour manger (ici, elle a un insecte dans le bec - coléoptère je crois) à quelques pas sur notre droite.

foulque macroule_3228

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un grêbe huppé est souvent venu lui-aussi se promener devant notre poste. Cela nous a permis d'en faire de multiples photos. Quelques individus de grêbes à cou noir et castagneux ont été repérés mais ils étaient trop loin pour des photos.

grêbe huppé_3047

grêbe huppé_3131

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Enfin, en mileu d'après-midi, un couple de fuligules milouins s'est petit à petit rapproché de nous, tout en plongeant sans arrêt pour attraper sa nourriture. A la fin, ils se sont retrouvés juste devant nous, à moins d'un mètre du bord.

milouin femelle_3303

milouin mâle_3290

milouin mâle-3298

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Avec tous ces plongeons, j'ai pu en photographier un certain nombre. Si, à l'oeil nu, on a l'impression quee le fuligule plonge devant lui, les photos ont permis d'observer que le canard (femelle ici) se tourne sur son côté droit au moment de rentrer dans l'eau. Il en existe peut-être des gauchers...

milouin_préparation au plongeon_3261

milouin_plongeon_3243

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un couple de canards colverts s'est lui aussi rapproché mais, hélas, trop à contre-jour, les couleurs du mâle n'apparaissent pas dans tout leur éclat.

colvert_3310

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un peu plus au large mais encore pas très loin, les fuligules morillons nous ont aussi permis quelques photos.

morillon femelle_3161

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

morillon mâle_3230

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

morillon mâle_3232

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un peu plus au large, les canards souchets étaient très nombreux.

canard souchet_3149

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et quelques sarcelles d'hiver se sont jointes à eux.

sarcelle d'hiver_3174

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quelques couples de canards pilets, siffleurs et chipeaux étaient présents mais trop loin et n'ont donné lieu qu'à des photos pour permettre la vérification de l'identification.

Nous avons aussi observé des Limicoles:

- un chevalier guignette pris en photo mais trop loin

- un groupe d'une quarantaine d'oiseaux dont la taille, le bec et les pattes qui dépassent fortemnt à l'arrière en vol me font penser à des barges à queue noire. mais la très faible luminosité, la couleur grise du ciel et l'éloignement ne me permettent pas d'en être sûr...