Partout on entend que les populations d'oiseaux sont en forte diminution, et, sans aucun doute, cela est vrai. Il suffit d'observer la très forte chute des effectifs d'insectes pour se dire que nos oiseaux doivent fortement en pâtir.

Il est cependant quelques espèces d'oiseaux qui ont une dynamique positive.

Corvus frugilegus- corbeau freuLe corbeau freu  - Corvus frugilegus - est de celles-là. Pendant des dizaines d'années, la colonie la plus méridionale que je connaisait, se trouvait à une cinquantaine de kilomètres au nord de chez moi.

Depuis quelques années, une petite colonie s'est installée chez nous. On observe de plus en plus souvent les corbeaux dans les labours.

Remarquez le plumage qui a des reflets cuivrés au soleil (levant) ainsi qu'une bordure verdâtre des ailes. On est loin de l'image noire du corbeau.

On le distingue de la corneille noire essentiellement par la base du bec dénudée (chez les adultes)  - et qu'il vit en groupe.

Un autre corvidé a multiplier ses colonies chez nous récemment: le choucas des tours, présent maintenant dans de nombreux villages.

 

 

 

Un autre oiseau a multiplié ses effectifs ses dernières années: le pigeon ramier. Il a toujours été présent dans notre région, mais il y est maintenant omniprésent, à tel point que c'est l'oiseau que l'on voit le plus. Y compris en ville, où il supplante la tourterelle turque qui, elle, voit ses effectifs fortement régresser.

D'autres oiseaux ont des effectifs en progression dans notre région tout du moins. Ils ne font que regagner des zones d'où ils avaient disparus. Sans doute, l'arrêt de la chasse aux échassiers et aussi le fait que de nombreux plans d'eau ne sont plus chassables, favorisent leur présence et leur confiance (relative).

Ardea cinerea- héron cendré

Le héron cendré - Ardea cinerea - était rare il y a quelques dizaines d'années. Aujourd'hui, c'est un oiseau courant que vous pouvez observer sur de nombreuses pièces d'eau mais aussi beaucoup dans les pâtures.

 

 

 

 

 

 

 

 

Ardea cinerea

 

Celui photograhié ci-contre, s'est posé à une petite centaine de mètres de nous puis s'est mis à pêcher. Au bout de dix minutes seulement, il avait capturé un magnifique poisson.

Satisfait, repus sans doute, il est reparti comme il était arrivé.

 

 

 

 

 

 

 

Autres hérons qui sont de plus en plus nombreux à stationner dans notre région, les deux gaigrettes, la grande et la garzette.

L'Aigrette garzette - Egretta garzetta -, à partir des lieux de reproduction (bordure atlantique et Brenne), s'observe de plus en plus dès la reproduction terminée. On peut la voir même au coeur des villages lorsqu'il y a une rivière.

Egretta alba - grande aigrette

La grande aigrette - Egretta alba - était, jusqu'à peu, à peu près inconnue. Aujourd'hui, on la rencontre de plus en plus , sur toute sorte de plans d'eau, parfois en "groupe". Elle passe l'hiver chez nous, quelques fois, sur un même étang.

 

 

 

 

 

 

 

23102018-IMG_4911

Et pour ceux (et celles) qui auraient du mal à les distinguer, voici une photo où les deux sont présentes. Y a pas photo comme on dit!

 

 

 

 

 

 

 

grue cendrée

 

En repartant, nous avons aperçu 2 ou 3 échassiers gris dans un pré. Nous nous arrêtons et c'est alors que nous réalisons que ce sont des grues cendrées - Grus grus - et qu'elles sont environ une cinquantaine.

De petits groupes décollent régulièrement, tournoient dans le ciel en criant. Puis se reposent. Manifestement, certaines ont envie de continuer leur migration.

 

 

 

 

 

 

grue cendrée

grue cendrée

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

râle d'eau - Rallus aquaticus

Nous avons aussi obervé deux autres oiseaux, en général fort discrets.

 

Une petite boule colorée est sortie des plantes aquatiques qui bordent l'étang, picorant la vase.

Grâce à sa couleur bleue et à son bec rouge, il est aisé de reconnaître le râle d'eau - Rallus aquaticus -. Il est resté peu de temps à découvert mais nous a laissé le temps de le photographier avant qu'il ne disparaissent.

 

 

Rallus aquaticus

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bécassine des marais -Galligano galligano

 

 

 

Sur un autre étang, une bécassine des marais - Galligano galligano - est brièvement apparue sur la berge. Elle est restée là, sans bouger. Mais il a suffi que j'observe un autre oiseau pendant quelques secondes pour ne plus la retrouver..