Le Costa Rica compte plus de huit cent soixante espèces d'oiseaux. Pour un pays grand comme la Suisse, la diversité est énorme. Avant d'aller au Costa Rica, il est plus sage de se munir d'un guide d'identification. On en compte plusieurs mais en voici les deux plus courammant rencontrés.

livre1Le guide de Susan Fogden est celui le plus souvent présenté sur l'internet français.

Il présente une photographie d'environ 250 oiseaux, chacun avec un texte descriptif et des indications sur les milieux fréquentés.

Son avantage est d'être le seul livre en français sur le sujet.

Les inconvénients sont:

- inhérents à tous les livres photographiques

- au fait que l'on peut se dire que ces 250 espèces représentent celles qu'on a des chances de rencontrer. Et c'est une erreur, une bonne partie de vos oiseaux ne seront pas sur le livre.

 

 

 

 

livre2Ce guide est en anglais mais il représente la totalité de l'avifaune costaricaine. il a une présentation classique avec dessin, carte de répartition et texte descriptif.

Son inconvénient (mineur) est d'être en anglais. Mais, il est le livre que tous les guides rencontrés avait avec eux...

Ce livre est un peu plus cher que le précédent sans être trop onéreux.

 

 

 

 

 

Un site français est particulièrement intéressant: oiseaux.net qui est très complet et possède même des chants enregistrés.

Je vous présente une première série d'oiseaux rencontrés, et que j'ai déterminé. C'est surtout sur les "petits" oiseaux qu'il me reste du travail d'identification.

Anhinga anhingaAnhinga anhinga-3

 

 

 

 

 

 

 

 

L'anhinga (Anhinga anhinga) est un oiseau d'environ 90cm. Il pêche en eaux douces. Comme les cormorans, auxquels il est apparenté, l'anhinga doit faire sécher son plumage après chaque séance de pêche. Muni d'un long cou et d'un bec long et fin, l'anhinga pêche en harponnant les poissons. Lorsqu'il nage, seuls son cou et sa tête dépasse de la surface. il habite les lagunes, les rivières et les marécages. On le rencontre dans les basses terres.

Butorides striatusButorides striatus

 

 

 

 

 

 

 

 

Le héron strié (Butorides striatus), aussi appelé héron vert (B. Virescens) est un petit héron d'une quarantaine de centimètres. Il vit au bord des eaux douces, généralement en solitaire. Consomme des poissons, amphibiens ou insectes. Communément rencontré à Tortuguero sur la côte caraïbe.

Cochlearius cochlearius

Le savacou huppé (Coclearius cochlearius) ressemble beaucoup au bihoreau mais il est remarquable par la forme de son bec, très élargi.

Habite les marais et mangrove et est actif la nuit (comme les bihoreaus). Il se rencontre dans les basses terres.

 

 

 

 

 

IMG_2690

Ce héron est un juvénile d'aigrette bleue (Egretta caerulea). Si l'adulte est gris-bleu, les juvéniles sont blanc. L'individu observé commence à avoir quelques plumes bleu gris.

N'habite le Costa Rica qu'en hiver mais un certains nombre d'individus estivent et se reproduisent sur place.

Un peu plus grandqu'un héron strié, il reste de taille modeste (60cm).

 

 

Tigrisoma mexicanumTigrisoma mexicanum

 

 

 

 

 

 

 

 

L'Onoré du Mexique (Tigrisoma mexicanum) est de plus grande taille, 80 cm environ. Il possède un long et fort cou avec une gorge jaune (adulte). Il fréquente les marais et les petits cours d'eau.

Bulbucus ibisComme dans de nombreux régions du Monde, nous avons rencontré en compagnie des bovidés (ici des vaches et des zébus) des groupes de hérons garde-boeufs (Bubulcus ibis).

 

 

 

 

 

 

Nous avons rencontré d'autres oiseaux proches de ceux présentés mais sans pouvoir les photographier:

  • le pélican brun (Pelicanus occidentalis) -110cm - présent sur les côtes mais observé en quantité sur la côte pacifique matin et soir lors des trajets "zone de nourrissage" / "zone de repos" (leur boulot/dodo!). Vole en V ou en ligne.
  • le frégate superbe (Fregata magnificens) observée plusieurs fois en vol sur les côtes.

Fregata magnifiscensPeleconasoccidentalis

 

 

 

 

IMG_2664L'ibis vert (Mesembrinibis cayennensis) a une taille de près de 60cm. De loin, il parait noir. Son plumage est noirâtre avec des reflets verts plus ou moins prononcés selon les parties du corps.

 

 

 

 

 

 

Mycteria americanaLe tantale d'Amérique ( Mycteria americana) est un grand échassier blanc à tête noire d'environ 1 mètre de haut. Rarement vu solitaire comme celui-ci, on le rencontre surtout dans le Guanacaste.

 

 

 

 

 

 

Dendrocygna autumnalisLe dendrocygne à ventre noir (Dendrocygna autumnalis) est un canard d'assez grande taille (+ de 50cm). Les pattes et le cou sont assez longs donnant un aspect dressé et élancé à ce canard. Il est grégaire et nous l'avons rencontré à Boca Tapada où une petite troupe était présente la journée sur les bords de la lagune.

 

 

 

 

 

Coragyps atratusL'urubu noir (Coragyps atratus) est le plus petit des deux urubus (64cm seulement). Entièrement noir, on le reconnaît en vol aux zones claires (argentées) situées en bout d'ailes.

Se nourrit de charognes. Nous en avons vu un bel attroupement en bord de route près de Samara autour d'un cadavre de vache.

Cet urubu se rencontre partout. Il est rare de ne pas en voir dans le ciel. Il nous a semblé plus nombreux près des côtes, surtout pacifique, peut-être en raison de la présence des tortues de mer dont il mange les oeufs.

 

 

Cathartes auraCathartes aura

 

 

 

 

 

 

 

 

Bien qu'il ressemble beaucoup à l'urubu noir, l'urubu rouge n'appartient pas au même genre (Cathartes aura). Il est plus grand (76cm) mais la tête rouge n'est pas souvent visible en vol. Heureusement, il se distingue du noir par ses rémiges argentées vues de dessous.

Nous avons aussi observé le magnifique Sarcoramphe roi (Sarcoramphus papa) aux ailes blanches et noires et à la tête colorée. Il était en vol plané au-dessus de Boca Tapada. Hélas, à ce moment-là, je n'avais pas de matériel photo.

Nous avons observé peu de rapaces. Il sont sans doute plus visibles à la saison sèche.

Herpetotheres cachinnansHerpetotheres cachinnans, le macagua rieur, est un petit faucon (53cm) facilement reconnaissable à son masque facial. Comme son nom l'indique, il se nourrit principalement de reptiles. on l'observe souvent perché haut dans un arbre, recherchant les serpents.

 

 

 

 

 

 

IMG_3051La buse noire (Buteogallus anthracinus) est presque entièrement noire sauf une partie de la queue qui est blanche, les pattes et le bec, jaunes.

Elle mesure près de 60cm. Comme notre buse, se perche assez bas pour guetter ses proies. Aspect surprenant, cette buse se nourrit beaucoup de crabes d'eau douce.

L'individu photographié, comme beaucoup d'oiseaux au Costa Rica, restait très calme lorsque la voiture s'est arrêtée, que j'en suis descendu et me suis rapproché de lui (à moins de 10m).

 

 

 

Nous avons la chance de voir à deux reprise le splendide Milan à queue fourchue (Elanoides forficatus) mais toujours trop haut dans le ciel (blanchâtre) et il n'apparait que comme une silhouette noire.

 

 

Gauche